Les ventouses médicinales («cupping» en anglais) sont censés créer pendant quelques minutes une succion qui attire le sang dans le muscle. Cela laisse des traces durables sur la peau.

Cupping ou ventusion?

Michael Phelps et d'autres athlètes olympiques pratiquent le cupping. Dans cupping est sous-entendu le mot «succion», comme dans «succion cup», ventouse en français. L'anglais laisse tomber le premier mot pour créer avec le dernier, cupping, l'action d'appliquer des ventouses.
Le Figaro décrit le cupping comme étant la «technique des ventouses», expression bien française. Ne lui manque qu'un seul mot pour signifier «l'action de pratiquer la technique des ventouses». C'est simple, il suffit de coller, restons dans le sujet, un «ion», à «ventouse», ce qui donne bien serrée, en fusion quasi audible, la «ventousion». Pourquoi toujours s'incliner paresseusement devant l'anglais? Pourquoi ne pas créer nos gallicismes, nos idiotismes? Ce serait idiot de ne pas le faire, et ce, dès qu'un mot anglais apparaît sans équivalent français, pour ne pas que l'anglais occupe par répétition toute la place.
Pascal Barrette, Ottawa