Coupe à blanc

La rue des Caps fait partie des rues les plus «cossues» de Lévis. Lévis a permis la construction de deux duplex dans la côte menant à la rue Curé-Dupont. Cette partie de la rue des Caps est remplie de pins blancs dont plusieurs sont plus que centenaires.

J’en ai mesuré un dont la circonférence faisait 12 pieds. C’est dire qu’il a commencé à pousser avant la venue des Français!

La construction du premier jumelé s’est faite après que l’entrepreneur, du nom de Leblanc, eut décidé de «porter son nom» et d’y faire une coupe à blanc radicale du terrain.

Bientôt, il entreprendra la construction du deuxième jumelé de la même façon: coupe à blanc de tout ce qui pousse et on débute la construction.

1. Comment Lévis peut-elle permettre un déboisement aussi radical sans intervenir?

2. Comment Lévis peut-elle accorder un permis de construction pour des résidences avec quatre revêtements différents?

Il y a des limites à tolérer. Mais on demande à tous les résidents de tolérer ce qui aurait dû être refusé en premier lieu par la Ville de Lévis.

Daniel Dubuc, Lévis