Coupable ou victime?

Jaskirat Sing-Sidhu a plaidé coupable d’avoir tué 16 jeunes à une intersection en Saskatchewan. Erreur humaine d’un instant. Mais l’erreur la plus grave est celle des autorités routières, et en particulier les ministres des Transports concernés, d’avoir fermé les yeux sur la dangerosité de tels croisements à angle droit, en rase campagne, à des vitesses moyennes.

Dans les années 2000, la France a éradiqué les collisions latérales à 35 000 croisements de ce genre. Ils ont été aménagés en ronds-points. Un accident mortel par collision latérale est impossible dans ces intersections. Que les ministres des Transports cessent de se mettre la tête dans le sable et reconnaissent leur part de responsabilité dans ces accidents, dont celui de Humboldt. Qu’ils fassent comme en France et investissent pour y installer ce qu’on appelle ici des carrefours giratoires.

Gilbert Blachon, Rivière-du-Loup