Contrôle des armes de poing et d'assaut

Encore une fois, nos gouvernements devraient mieux cibler leurs interventions. Contrôlons les armes d'assaut et les armes de poing : les premières devraient être réservées aux militaires et les secondes, aux policiers.
Cessons de perdre du temps et de gaspiller des millions de dollars pour contrôler les armes de chasseurs sportifs. Que Joe Bleau possède un 12 et une 303 ou une 30-06 ne constitue pas une menace à la sécurité publique.
Jean-Jacques Vien, autrefois notaire à Trois-Pistoles