Conseil de sécurité de l’ONU: tout un échec!

Le Canada n’a pas obtenu un siège au Conseil de sécurité de l’ONU. C’est toute une gifle pour le premier ministre Justin Trudeau qui se vantait au tout début de son mandat que le Canada était «de retour» sur la scène internationale, suite à une longue et piteuse présence du gouvernement Harper.

Mais il faut bien conclure ici avec l’adage populaire: les bottines n’ont pas suivi les babines. Sauf sur la question ukrainienne et son nette opposition à la violation du droit international par la Russie, la voix du Canada n’a pas été forte. Celui-ci me semble avoir mis tous ses œufs dans le même panier à contrer Donald Trump!

Et de plus Justin Trudeau lui-même n’a pas montré un vif intérêt pour les relations internationales, c’est le moins qu’on puisse dire. La question autochtone semble plus l’intéresser! Sur Israël et la question palestinienne, l’Afrique, les droits de la personne, l’Arabie saoudite et la vente d’armements à celle-ci, rien ne distingue vraiment le gouvernement Trudeau du gouvernement Harper. Avec pareil mince bilan, il ne fallait pas s’attendre à des miracles! Et le miracle n’a pas eu lieu. L’échec pour obtenir ce siège au Conseil me semble donc bien mérité.

Michel Lebel, ancien professeur de droit international
Entrelacs