Comment clouer le bec aux lanceurs d’alerte

Un courageux élu républicain, Will Hurd, s’est opposé à Donald Trump et à d’autres républicains qui veulent voir le lanceur d’alerte à l’origine de l’affaire ukrainienne témoigner publiquement au Congrès : «Je pense que nous devrions protéger l’identité du lanceur d’alerte. La façon dont nous le traitons aura un impact sur les autres à l’avenir.»

C’est justement pour cela que Trump l’a menacé : il veut décourager d’autres «espions» et d’autres lanceurs d’alerte en puissance de se mouiller. La présidentielle approchant à grands pas, il lui faut museler ceux à l’interne qui veulent le mettre dans l’embarras. Ce président n’a aucun principe. Il ne veut pas s’élever et se défaire des pires travers hérités de sa carrière d’homme d’affaires carnassier et impitoyable.

Sylvio Le Blanc, Montréal