Comme une frénésie spirituelle

Patience exemplaire de ces admirateurs des grandes vedettes planétaires dont le talent est porteur de lumière, de vision, de grandes transes presque mystiques.

Des fans comme des pèlerins en route vers un grand ressourcement en attente de cette transfiguration intérieure engendrée par les Foo Fighters, Shawn Mendes, Chainsmokers et autres noms prestigieux, encadrés par des explosions de lumières, de couleurs et leur musique particulière... 

Le festival d’été a, en quelque sorte, effacé toute cette ferveur religieuse d’une autre époque et cette quête intense de miracle en des lieux magiques. Il s’en inspire de façon différente pour alimenter ce profond besoin de s’éclater ensemble pour se libérer du quotidien réducteur. 

La fête gigantesque empreinte d’une énergie envoûtante a une dimension dionysiaque qui vient chercher l’humaine en profondeur. C’est comme la magie d’un grand jeu théâtral qui fait voir plus loin en faisant l’expérience d’aller au bout de cette envie de tripper et de se sentir léger et bien... Le Festival d’été a de grandes vertus curatives...

Douglas Beauchamp, Québec