Clientélisme en éducation

En réaction à l'éditorial de Jean-François Cliche «Éducation: mais il y a la manière», paru vendredi.
Sur quelle base affirmez-vous que PISA est «le meilleur outil de comparaison dont on dispose... etc.»? À quel titre vous permettez-vous de vous exprimer ainsi? À titre de parent-consommateur d'éducation? À titre de journaliste qui exploite la course à la performance et au sensationnalisme que produisent les classements? Certainement pas à titre d'expert. En parlant de dérive, le clientélisme en matière d'éducation en est tout une.
Marie France Maranda, professeure titulaire retraitée, chercheure au Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail, Université Laval