CHOI Radio X: une décision totalement justifiée

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
La décision prise par la Ville de Québec de retirer tous ses placements publicitaires à la station de CHOI Radio X est totalement justifiée. On ne peut pas encourager un média qui supporte un courant de pensée qui s’oppose aux mesures sanitaires sous le prétexte de la liberté de parole. Les conséquences de ces attitudes anti-COVID peuvent entraîner des comportements néfastes, voire mortels.

Je soutiens sans réserve la position de la Ville de Québec qui s’appuie sur la science et les positions éclairées du gouvernement Legault et de la santé publique du Québec dans la lutte contre la pandémie.

Incidemment, l’histoire se répète avec cette station de radio. En 2012, j’étais président du RTC et la station CHOI Radio X livrait, par l’entremise de certains de ses animateurs, un combat au transport en commun et au RTC en particulier.

Après une écoute de propos anti-RTC des animateurs, je me suis rendu compte qu’on pouvait entendre immédiatement après des publicités du RTC. J’ai alors demandé qu’on cesse les placements publicitaires, ce qui a entraîné des pertes de plus de 30 000$ pour la station de CHOI Radio X.

Fait intéressant à noter: à l’époque les arguments de la direction de CHOI étaient aussi basés sur la liberté d’expression… de ses animateurs. Curieusement, la perte de revenus a ramené à la raison les animateurs et, du même coup, des propos plus justes et plus objectifs vis-à-vis le transport en commun et le RTC.

La direction de CHOI Radio X devrait urgemment adopter une attitude plus respectueuse et plus responsable face à la pandémie.

Raymond Dion, conseiller municipal, district Loretteville – Les Châtels, président de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles et ex-président du RTC (2009-2013)