Charlevoix a le droit de vivre aussi

En réponse à la lettre «Casino de Charlevoix à Québec» de Michel Beaumont, publiée le 22 décembre
Je ferai remarquer à M. Beaumont que 400 millions $ ont été donnés pour le Centre Vidéotron. Charlevoix a le droit de vivre aussi.
Il ne faudrait pas croire que l'économie roule à pleine vitesse chez nous, et il y a belle lurette que l'on a entendu l'annonce de création d'emplois dans Charlevoix.
À vous entendre, M. Beaumont, fermons les régions et marchons vers chez vous.
De plus, je vous dirai que c'est de façon sournoise que vous avez maintenant votre casino à Québec, comme vous le dites si bien, le séduisant Salon de jeux.
André Lajoie, La Malbaie