Le Canada, avec ses énormes ressources naturelles et d'eau douce, doit faire preuve de leadership et montrer le chemin aux autres pays qui malheureusement n'ont pas la même chance, soutient l'auteur.

C'est l'heure à Ottawa

Le 29 novembre prochain, nous avons l'occasion de faire partie de la solution et non du problème. Après la honteuse étape de M. Harper en sortant le Canada du protocole de Kyoto, en favorisant l'industrie pétrolière (comme les pipelines) et ne montrant aucun respect pour l'environnement les citoyens vont demander une position plus active de notre nouveau gouvernement sur le sujet.
Le Canada, avec ses énormes ressources naturelles et d'eau douce, doit faire preuve de leadership et montrer le chemin aux autres pays qui malheureusement n'ont pas la même chance. À Paris les chefs d'État convoqués par l'ONU auront l'opportunité de changer les derniers événements et créer le monde du siècle XXI dès le 30 novembre dans la COP21. 
Fernando Ruiz López, Montréal