Des radars photo se trouvent à plusieurs emplacements dans la province.

Ces radios qui traquent les radars photo

Depuis que les radars photo mobiles sont opérationnels, certains médias radiophoniques de Québec s'évertuent quotidiennement à informer la population de la position réelle de ces radars. Ils prétendent faire cela au nom de la sécurité afin d'éviter que les automobilistes ne freinent subitement en apercevant un radar. Qu'arrive-t-il alors aux autres endroits où, potentiellement, il pourrait y avoir un radar?
Tous les endroits où un radar peut être installé sont clairement indiqués et l'automobiliste n'a donc pas raison de freiner subitement. Le but de ces préavis est justement d'inciter les automobilistes à respecter la limite de vitesse. En annonçant la position quotidienne de ces radars, les médias radiophoniques qui le font viennent nuire à la fonction de prévention recherchée. Si, comme ces mêmes médias le disent, le seul but de ces radars est de faire de l'argent, pourquoi informe-t-on la population de la mise en fonction de ce système de radars mobiles et de leur position probable? Un beau manque de jugement de la part des dirigeants des postes de radio qui le font. Une telle pratique devrait être interdite et considérée comme une nuisance au travail des policiers.
Daniel Guilbault, Saint-Augustin-de-Desmaures