Catherine Fournier a raison

En réaction à l’article «Fournier veut en finir avec la perte de temps» de Patricia Cloutier paru le 2 mai

La députée Catherine Fournier a tout à fait raison de s’insurger contre la formule dépassée et inefficace de l’étude des crédits. Chaque année, cette supposée étude des crédits attribués à chacun des ministères pour l’année qui vient est une vraie farce. Il s’agit en fait pour le parti au pouvoir de faire valoir ses bons coups de l’année écoulée et pour l’opposition d’essayer de le faire mal paraître. Comme le mentionne Mme Fournier, cet exercice demande beaucoup d’heures de préparation pour les députés, mais aussi pour les nombreux fonctionnaires mis à contribution, et ce, à tous les niveaux de la hiérarchie. Pour avoir vécu plusieurs années ce cirque, je peux vous affirmer que ce sont, au total, des milliers d’heures qui auraient pu être utilisées beaucoup plus efficacement.

Serge Alain, Lévis