À la suite du Gala de l’ADISQ, Safia Nolin a été critiquée de toutes parts, à la fois à propos de son habillement et de son discours. 

Carburer aux apparences

À la suite du tollé au sujet de Safia Nolin, on entend beaucoup parler du double standard homme-femme. Philippe Brach s'habille en t-shirt et en jeans, personne ne dit mot; Safia le fait, les mauvaises langues oublient de se tourner sept fois.
On parle moins de double standard au sein même de la gent féminine. Si Safia correspondait au standard de beauté féminine, on aurait certainement moins parlé de sa tenue. Et c'est une autre triste réalité : les filles à l'apparence avantageuse sont moins l'objet de préjugés.
Ça nous ramène au fait que notre société carbure aux apparences et aux personnes qui font de leur corps une performance. Les réseaux sociaux alimentent la bête. Il n'en tient qu'à nous de renverser la tendance. Safia vient de poser une pierre. Bravo, Safia! 
Marie-Ève BergeronQuébec