Caméléons politiques

Les syndicats seront de la lutte électorale démontrant avec des pancartes choc que les partis politiques sont du pareil au même visant à séduire le peuple par des promesses s’inspirant des stratégies propres aux commerciaux astucieux.

L’été est période festive, d’une certaine somnolence intellectuelle peu propice à la prise de conscience de grands enjeux sociaux. Les «vieux» victimes de la canicule, la vente de nos grandes entreprises aux étrangers, la santé orchestrée par Gaetan Barrette, l’éducation problématique; les syndicats inviteront à la mobilisation citoyenne... 

Leurs pancartes avec des demi Couillard et Legault seront des déclencheurs de réflexion. Mais au plus profond de l’âme québécoise; une épaisse indifférence à ébranler. «Tant qu’il y aura quelque chose dans le frigidaire»; La voix de Tex Lecor traduit toujours notre identité profonde teintée d’obéissance et de résignation.

Douglas Beauchamp, Québec