Ça se sent de loin

À deux mois des élections fédérales, le pont de Québec revient au centre de l’actualité.

Contrairement à certaines personnes, je crois comme tous les experts que notre pont centenaire a encore une longue vie, s’il est pris en main. Ce joyau de 549 m d’un tablier de type cantilever, en fait le pont de ce genre le plus long au monde. Son cousin d’Écosse, le pont Forth, a un tablier de type porte-à-faux de 524 mètres. Ce fameux pont situé à 14 kilomètres d’Édimbourg a été peint et il est un attrait touristique pour les Écossais. Que le gouvernement fédéral redevienne propriétaire du pont de Québec est plus que souhaitable.

Mais pourquoi maintenant? Cela aurait pu se faire il y a quatre ans. 

Cet été, j’ai eu le privilège de visiter l’île de la quarantaine que fut Grosse-Île. Je ne peux m’empêcher de faire un lien avec le témoignage des résidents de cette île en 1847 et la venue du scrutin du 21 octobre prochain. Les gens de l’île ne pouvaient pas encore voir les bateaux malgré le beau temps, mais ils pouvaient sentir l’odeur nauséabonde des corps contaminés par la maladie qui étaient sur les trois mâts en provenance d’Irlande. Notre guide a dit que cette année-là, il y a eu 7500 morts causées par le typhus.

À l’approche du 21 octobre, il n’y aura probablement pas d’épidémie, mais la façon de faire de la politique par certains de nos politiciens pourrait tuer notre confiance en nos dirigeants.

Michel Houle, Québec