L'église de L'Ancienne-Lorette et son cimetière

Brimés par la politique

Voilà que Le Jour du Seigneur a accordé un accommodement irraisonnable à la politique.
Le dimanche matin, que la messe soit en reprise ou non, il y a messe à Radio-Canada, point final. Je crois que nos droits, ceux des personnes âgées ou malades qui avons parfois de sérieux problèmes de santé nous obligeant à écouter heureusement la messe par l'entremise de la télévision, ont été brimés par la politique. Annoncer le début de la campagne électorale à 9h ou 11h ou même un lundi aurait-il privé le premier ministre Harper de ses chances de gagner ou de perdre? Aucunement. Alors je demande à Radio-Canada de ne pas accorder d'accommodement dans un contexte où la laïcité est parfois synonyme de manque de jugement. Le Jour du Seigneur est payé par les contribuables et je crois que nous y avons droit tous les dimanches sans exception...
J'encourage les personnes qui ont été tout comme moi un peu insultées de ce changement de programmation de porter plainte à Radio-Canada et même à votre député fédéral! Nous avons le droit de nous plaindre et d'obtenir des excuses de Radio-Canada pour son manque de compassion envers les personnes qui désirent avoir une fois par semaine un moment de réflexion durant la messe. 
Merci de comprendre que la laïcité et la politique n'ont pas tous les droits!
Claudette Vaillancourt-Tremblay, Saint-Urbain (Charlevoix)