Denis Coderre

Bravo, M. Coderre!

Vous vous tenez debout! La grande majorité des Québécois et des Canadiens vous soutiendront dans votre lutte contre le projet d'oléoduc Énergie Est.
Nous comptons sur votre leadership pour mobiliser et regrouper les forces municipales, les groupes environnementaux et les communautés autochtones afin de faire valoir que ce projet n'a pas l'acceptabilité sociale requise, parce qu'il va à l'encontre de la transition énergétique dans laquelle se sont engagés le Québec et le Canada. Nous comptons que démocratiquement, ensemble avec vos partenaires, vous documenterez solidement la cause, si vous deviez aller devant les tribunaux. Les droits des peuples autochtones et de tous les autres citoyens du Québec et des autres provinces doivent être respectés.
Une chance qu'on vous a; les premiers ministres du Québec et du Canada parlent des deux côtés de la bouche. En Europe, ils sont écologiques à plein; mais dès qu'ils sont de retour au bercail, ils ont déjà oublié leur engagement pris sur le plan international. C'est comme si le provincial et le national ne faisaient plus partie de l'international. Ils sont guidés par l'intérêt de leurs partis plutôt que par le véritable intérêt des citoyens et de  leur territoire. C'est pourquoi ils ne cessent de patiner. Ils ignorent la vérité en ce qui regarde la pollution sur leur propre territoire, le seul qu'ils puissent contrôler; ils préfèrent continuer de tenter de nous endormir avec la sacro-sainte économie à courte vue en faveur du petit nombre seulement. Bravo encore, M. Coderre, et continuez de nous protéger; les énergies propres ne manquent pas de potentiel : pourquoi s'acharner à exploiter les énergies pétrolières les plus polluantes du siècle passé?
Bernard DupontQuébec