Bravo François Bourque!

Bravo pour vos chroniques qui ont le mérite de souligner l’absurdité des décisions politiques qui sont en train d’être prises actuellement: le troisième lien, le Phare, etc.

Cela aurait été formidable que la ville de Québec se fasse remarquer justement parce qu’on n’y trouve pas des édifices disproportionnés ! Démesure et indécence d’un symbole phallique de l’homme d’affaires! Et bien entendu, le maire Labeaume qui balaie d’un revers de main les opposants. Selon lui, ils sont peu nombreux et il n’y a qu’eux qui se manifestent! Quel mépris de sa part, comme il méprise ceux et celles qui désirent maintenir le marché du Vieux-Port. Pense-t-il sérieusement que les croisiéristes qui ne passent qu’une journée ou deux à Québec se rendront visiter l’éléphant blanc et ses installations connexes ? De plus, comment ne pas s’inquiéter de la disparition de bonnes terres agricoles convoitées par des gens d’affaires avides de richesse et appuyés par un maire inconséquent? Monsieur Bourque, j’espère de tout cœur que les politiciens à qui vous adressez vos demandes d’entrevues auront enfin le courage d’y acquiescer et de répondre honnêtement à vos questions. Mais là, je sais que je rêve beaucoup!

Michel Lapierre, Québec