Bravo au grand chef Konrad Sioui

En réaction de l’article de Judith Desmeules «Gazoduc : Konrad Sioui dit non aux blocus et oui aux discussions» paru le 29 février

J’aimerais féliciter le grand chef de la nation huronne-wendate, Konrad Sioui, pour sa position exprimée dans article du Soleil du 29 février. M. Sioui y dit que le blocus des rails canadiennes n’est pas bon pour l’économie de notre pays et que tout peut se régler par la discussion. Bien entendu, c’est avec la bonne volonté des deux parties. Je suis fier de vous, M. Sioui. Je suis certain qu’il y a d’autres grands chefs qui pensent comme vous, mais qui n’ont pas votre audace. Cette crise nous coûte 300 millions $ par jour et aura des répercussions pour tout le monde. J’aimerais vraiment que votre sagesse se propage plus vite que le coronavirus dans les réserves indiennes. Le calumet de paix sera toujours le meilleur vaccin pour régler cette épidémie. Gardons la hache de guerre bien enfoncée dans les terres ancestrales.

Guy Sirois, Québec