La porte-parole intérimaire de l'ASSÉ Hind Fazazi

Brasse-camarade au sein de l'ASSÉ

La démission-destitution fracassante des membres de l'exécutif de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) démontre sans contredit, à mes yeux, que des tensions existent actuellement au sein même de ses membres relativement à la poursuite de ses moyens de pression ou à son report à l'automne.
Or, dans son plan d'action adopté lors du dernier congrès, l'association souligne que «la diversité d'opinions et une conflictualité constructive sont valorisées au sein de l'ASSÉ». Et, aux dires de la porte-parole intérimaire, Hind Fazazi, « ...je ne pense pas que c'est une bonne analyse de dire qu'il y avait une chicane à l'interne. Il y avait une saine dissension et je pense que c'est important de souligner que l'ASSÉ est unie, même si elle n'est pas homogène.»
Soit! Toutefois, il m'apparaît que les futurs membres de l'exécutif de l'ASSÉ devront s'atteler dans les meilleurs délais à colmater cette brèche dangereuse entre ses membres s'il désire mobiliser l'ensemble de la population contre les mesures d'austérité du gouvernement Couillard, à commencer par ses propres membres. À défaut de quoi, la population risque de se lasser de l'ASSÉ!
Henri Marineau, Québec