Bouffer l'espace

Quand je passe devant la maison des Frères de Saint-Vincent-de Paul sur le chemin Sainte-Foy, j'ai un sentiment de paix et de douce détente.
Bientôt cet oasis sera converti en logements probablement aussi hideux que tous ceux que l'on voit le long du chemin Sainte-Foy. Quand la Ville ou un promoteur immobilier voit un espace herbagé, engazonné et vacant sa réaction est semblable à celle du renard qui rencontre un poulet. Le bouffer!
Yvon Dubuc, Québec