Des propos tenus par le morningman du FM 93 Sylvain Bouchard sont jugés «mensongers, malicieux et diffamatoires» par la Ville de Québec.

Bouchard en parle...

Vendredi matin, j'ai presque perdu le contrôle de ma voiture en conduisant jusqu'à mon travail. Je n'en revenais pas! J'entendais l'animateur de l'émission du matin au FM93, Sylvain Bouchard, essayer de minimiser les gestes reprochés à Marcel Aubut. Il y allait de tentatives de mesure d'intensité de crimes : il laissait sous-entendre que d'avoir un dossier criminel pour conduite en état d'ébriété était moins pire qu'un dossier d'agression sexuelle.
Comment peut-il utiliser son micro pour véhiculer de telles inepties? Comment peut-on lui confier un micro? Quand un homme utilise son pouvoir ou sa notoriété pour «taponner» une femme et fait constamment des allusions sexuelles en sa présence, c'est agressant. C'est surtout inacceptable et intolérable.
Tiens, j'ai soudainement le goût de dire comme monsieur Bouchard : «on jase là!» et de lui lancer la question : si c'était son amoureuse, sa soeur ou sa mère qui était victime de telles agressions, essayerait-il encore trouver ce crime «moins pire»?
Lyne Beaumont
Québec