Bornes non rentables: et puis après?

Fallait-il vraiment s’attendre que l’implantation par Hydro-Québec de son réseau de bornes de recharge du Circuit électrique soit rentable? Ceux et celles qui ont pu le croire et voient là un scandale n’ont assurément rien compris.

À 75 000 $ l’unité pour les bornes de recharge à haute vitesse, ça va en prendre des kilowatts-heures pour que la société d’État voie le début de l’ombre d’un profit. C’est pour cette raison que leur installation requiert la participation de partenaires, notamment par la disposition de sites gérés et entretenus par des municipalités ou des entreprises privées. Le retour sur l’investissement, c’est la réduction des gaz à effet de serre.

Ceux et celles qui pensent que la rentabilité est requise dans tout ce qu’ils font continuent à brûler de l’essence sans se soucier des conséquences pour les générations qui vont nous succéder. Moi je n’en fais pas partie.

André Verville, Lévis