Philippe Couillard

Bilan négatif

Le premier ministre Philipe Couillard a mentionné dans son bilan de fin de session qu'il n'a pas instauré de régime d'austérité. Pourtant dans sa mise à jour économique, le ministre des Finances Carlos Leitao a une fois de plus improvisé en annonçant des mesures fiscales qui pénaliseront davantage la classe moyenne. Le gouvernement Couillard ira chercher 600 millions de dollars additionnels dans les poches des contribuables tout en soutenant qu'il n'augmente pas les impôts ou les taxes. Le ministre a mentionné devant les journalistes que près de 84 % des mesures ont été identifiées pour atteindre l'équilibre budgétaire, mais les payeurs de taxes n'ont pas encore subi ces coupures draconiennes. Au cours des prochains mois, on verra l'effet paramétrique du régime d'austérité Couillard. Pour ajouter l'insulte à l'injure, le ministre spécifie que seulement 5 % des restrictions touchent les contribuables. Les gens ne sont pas dupes, car les coupures annoncées aux entreprises seront automatiquement refilées aux contribuables. D'ailleurs, les institutions financières parlent de réviser à la baisse le montant des ristournes versées aux épargnants pour contrer la taxe sur les salaires imposée par le gouvernement. Monsieur Couillard, la baisse des tarifs de la SAAQ a été contrée par une hausse de taxe sur les assurances.
Le premier ministre Philipe Couillard a mentionné dans son bilan de fin de session qu'il n'a pas instauré de régime d'austérité. Pourtant dans sa mise à jour économique, le ministre des Finances Carlos Leitao a une fois de plus improvisé en annonçant des mesures fiscales qui pénaliseront davantage la classe moyenne. Le gouvernement Couillard ira chercher 600 millions de dollars additionnels dans les poches des contribuables tout en soutenant qu'il n'augmente pas les impôts ou les taxes. Le ministre a mentionné devant les journalistes que près de 84 % des mesures ont été identifiées pour atteindre l'équilibre budgétaire, mais les payeurs de taxes n'ont pas encore subi ces coupures draconiennes. Au cours des prochains mois, on verra l'effet paramétrique du régime d'austérité Couillard. Pour ajouter l'insulte à l'injure, le ministre spécifie que seulement 5 % des restrictions touchent les contribuables. Les gens ne sont pas dupes, car les coupures annoncées aux entreprises seront automatiquement refilées aux contribuables. D'ailleurs, les institutions financières parlent de réviser à la baisse le montant des ristournes versées aux épargnants pour contrer la taxe sur les salaires imposée par le gouvernement. Monsieur Couillard, la baisse des tarifs de la SAAQ a été contrée par une hausse de taxe sur les assurances.
Jocelyn Boily
Québec