Bienvenue aux demandeurs d’asile

Il faut dire bienvenue à ces demandeurs d’asile, eux qui n’ont jamais encore entendu ce mot, mais qui pourtant, ont répondu à «je contribue» pendant cette pandémie et qui l’ont fait à leurs risques et périls pour nos aînés.

Ils seraient quelques centaines selon les estimations.

Il n’y a pas de citoyens mieux intégrés et dont nous avons besoin. La citoyenneté doit leur être accordée.

Il ne faut surtout pas porter de jugement sur leurs intentions et tant mieux si d’autres viennent.

Demandons-nous si nous aurions fait de même.

Ils l’ont fait, le font encore et ils en ont le mérite.

Bienvenue chez nous, chez vous!

Richard Gagné, Sainte-Pétronille