Bénévolat et altruisme

Dans les misérables mésaventures des inondations, on mentionne, parfois trop discrètement, l’apport des nombreux volontaires bénévoles alors que la survie et le bien-être des rescapés dépendent d’eux et elles.

Ces individus se donnent corps et âme, parfois nuit et jour, pour soutenir et aider leurs concitoyens éprouvés, sans rien exiger en retour. Pour faire cela, il faut un haut degré d’altruisme et une générosité sans borne. Faudrait plus et mieux insister, à la radio, télé, journaux et de la part des politiciens sur l’importance de leurs interventions. Quels seraient les coûts si ces bénévoles devaient être rémunérés? Des centaines de millions de dollars! Chapeau donc à ces personnes qui se donnent sans compter pour leur prochain dans la misère.

Maurice Bernard, Québec