Beck et Woah!

Les langues ont de drôles de particularités si on les compare.

L’une des plus singulières concerne les onomatopées. Un canard fait «quack, quack» en anglais mais «coin, coin» en français. Ainsi, on fait «woah» ou «wow» pour exprimer la surprise ou l’admiration en anglais alors qu’on fait «Ah» ou «Oh» sinon «Oh la la» en français. 

Une autre particularité concerne les Québécois et les Québécoises qui sont bien gentils, mais qui ont, par insouciance ou négligence ou ignorance, laissé les anglicismes inutiles contaminer leur langue usuelle. On dira communément «Aouch!» au lieu de «Aie!» et «My god» au lieu de «Mon dieu!». 

Le croira-t-on, leurs interjections anglicisées apparaissent même en première page de leur journal comme c’est le cas dans Le Soleil ce matin?

Gaston Bergeron, Québec