Avec des amis comme ça...

... le dicton dit qu’on n’a pas besoin d’ennemis! C’est ce qu’ont dû penser un grand nombre des amis du maire de Hampstead.

En refusant de s’excuser pour ses propos incendiaires qualifiant de «nettoyage ethnique» le projet de loi 21 sur la laïcité, il a forcé un grand nombre à se ranger du côté du camp adverse pour limiter les dégâts. 

J’espère que son passage à l’Histoire du Québec permettra à tous de garder la leçon en mémoire: combien des propos exagérés en support à notre cause peuvent en venir à lui être aussi néfastes.

André Verville, Lévis