Avant de détruire le Marché

Le projet de fermeture du Marché du Vieux-Port a le même impact inavoué que la démolition du Centre Durocher dans le quartier Saint-Sauveur; aller à l'encontre du désir exprimé des citoyennes et citoyens à maintenir dans leur quartier des services de proximité nécessaires, appréciés de tous et bien intégrés dans leur environnement.
Le maire Régis Labeaume, à la manière du Dr Barrette, vient détruire dans l'espace public ce qui faisait le bonheur de tous, comme si seule l'ambition du maire pouvait faire flèche de tout bois, pour attirer à tout prix le public près du gros amphithéâtre. Comme si ce gros champignon blanc dans le décor pouvait se transformer en une marque de commerce rentable pour ce futur marché public! Peut-on faire des affaires dans la ville sans être obligé de toujours payer pour démolir ce qui existe... et d'innover sans être obligé de tout sacrifier sur son passage?
Micheline Ouellet, Québec
***
La non-opération de déneigement
Monsieur le maire,
J'habite au même endroit depuis plus de 20 ans, et la non-­opération déneigement dans La Cité-­Limoilou lundi m'a laissée complètement pantoise.
Je n'y comprends absolument rien. Lors de la première opération déneigement cette année, les grattes ont passé, et repassé à plusieurs reprises dans ma rue. Deux jours à pousser et repousser la neige de droite à gauche et de gauche à droite. Deux jours pour finaliser le travail, alors qu'à mon humble avis, une seule nuit de travail aurait été largement suffisante.
Malgré ce travail intensif dans ma rue, il était resté des bancs de neige le long des trottoirs dans les rues avoisinantes. Peur d'endommager la machinerie? Pourtant, dans les années antérieures, tout était impeccable.
Aujourd'hui : aucune opération déneigement dans La Cité-­Limoilou ni dans Sainte-Foy-­Sillery-Cap-Rouge. Et pourtant, il a beaucoup neigé, certainement autant que dans Beauport ou La Haute-Saint-Charles.
À moins que je n'aie rien compris aux «grands changements» apportés concernant le déneigement, s'agirait-il du chacun son tour, un ou deux arrondissements à la fois?
Si c'est de cela qu'il s'agit, il reste à nous souhaiter qu'il n'y ait pas une tempête monstre vers le 30 décembre, laissant ainsi la Grande Allée paralysée sous un mètre de neige parce que ce n'était pas le tour de La Cité-Limoilou à être déneigée.
Monsieur le maire, je sais bien que j'aurais pu profiter du nouveau canal 311 pour me plaindre. Cependant, ayant reçu une simili-réponse plusieurs jours plus tard la dernière fois, je préfère m'adresser à Dieu-le-Père, espérant qu'il m'entendra.
Claire Gaudet, Québec