Onze fabricants de composantes DRAM accusés d'avoir comploté pour fixer des prix ont accepté de verser 80 millions de dollars à des consommateurs lésés au Canada.

Aux onze de faire le travail de recherche

Onze fabricants de composantes DRAM (mémoire vive dynamique) accusés d'avoir comploté pour fixer des prix du 1er avril 1999 au 30 juin 2002 ont accepté de verser 80 millions de dollars à des consommateurs lésés au Canada.
Les groupes ayant dirigé ces recours collectifs demandent aux acheteurs de retrouver leurs vieilles factures d'ordinateurs, d'imprimantes, d'assistants numériques personnels, de cartes graphiques, d'enregistreurs vidéo, de décodeurs numériques, de consoles de jeux vidéo et de lecteurs MP3, et de réclamer l'argent qui leur est dû. Chapeau à ceux qui pourront le faire, considérant que les achats remontent à plus de 12 ans!
Pourquoi ne pas plutôt demander aux onze fautifs (notamment Samsung, Micron, Hynix et Infineon) et aux revendeurs de fouiller eux-mêmes dans leurs archives et de fournir la liste des consommateurs lésés? Ne serait-ce pas envisageable?
Sylvio Le Blanc, Montréal