Visiblement affecté par les sondages récents qui montrent un appui de la population au projet de troisième lien, Régis Labeaume a adapté son discours, mardi matin.

Attention manipulation

Au sujet du troisième lien, il y a deux ou trois choses qu'il est nécessaire savoir pour comprendre la volte-face du maire.
1. Le 7 septembre, à l'invitation des radios, le mur Facebook du maire est inondé de revendications sur le troisième lien;
2. Le 13 à Radio X, quelques minutes après le dépôt du rapport sur le tunnel, la ministre Dominique Vien réclame de nouvelles études;
3. Le 21, Radio X commence à distribuer 20 000 autocollants revendiquant un troisième lien;
4. Le 22, appuyé par le FM93, François Paradis parraine une pétition;
5. Le 26, deux sondages, dont un du FM93, révèlent l'appétit des gens pour un troisième lien;
6. Le 27, le maire change d'idée et appuie l'établissement d'un troisième lien.
Est-ce acceptable d'avoir des médias au service de l'industrie automobile, lançant des campagnes de lobbying? La volonté du peuple? Laissez-moi rire. Et comment des politiciens peuvent-ils se laisser berner?
Robert Gingras, Québec