Arrêtons Régis Labeaume!

Dans un passé récent, Montréal a été obnubilée par la mégalomanie du maire Drapeau. Aujourd'hui, c'est le maire Labeaume qui souffre du même mal: celui de nous embarquer dans la plus grande arnaque des temps modernes, les Jeux olympiques d'hiver.
Le CIO est à la recherche de poissons qui voudront bien mordre à l'hameçon.
Eh bien, gens de Québec, arrêtons-le, ce maire mégalomane! D'ici 2026, la dette de l'amphithéâtre ne sera pas éliminée, nos infrastructures nous coûteront une fortune, la dette municipale sera encore énorme, les taxes municipales seront à des taux vertigineux.
Sotchi, Pékin, Athènes, Londres, ça vous dit quelque chose? Pour ceux qui l'auraient oublié, le Québec a pris près de 40 ans pour nous débarrasser de la dette encourue pour la construction du stade olympique de Montréal. Misère de misère, priez pour que notre maire ne se fasse pas charmer par les sirènes olympiques.
Lévis Bouchard, Québec