L'auteur de cette lettre déplore la saisie de deux véhicules offrant le raccompagnement de personnes via l'application Uber.

Arrête-moi si tu peux!

Dans les derniers jours, nous avons appris que le fisc avait une liste d'individus habitant le Canada qui faisaient de l'évasion fiscale en Suisse? «Grosse» nouvelle. Nous n'avions jamais entendu parler de cela!
J'ai 55 ans et pourtant je connaissais cette nouvelle depuis l'âge de 15 ans au moins, étais-je le seul à le savoir?
Après toutes ces années, je suis toujours surpris de voir comment il semble si difficile de régulariser cette situation. Ce 1 % des plus riches de la planète qui possèdent 50 % du patrimoine mondial est «intouchable», à ce point?
Par contre, en même temps, je lis dans Le Soleil que Contrôle routier Québec n'a pas perdu de temps à saisir deux véhicules qui ont effectué du transport rémunéré de personne sans détenir de permis. Toute une infraction!... surtout en raison de son effet sur les entrées d'argent (permis, taxes, fisc, etc.).
Cette démocratie et cette justice dans lesquelles nous vivons ne sont pas faciles à saisir, n'est-ce pas? Alors «utilisateurs» des services de Uber, tenez-vous droit... En passant, je connais d'autres pays où il y a de l'évasion fiscale, mais je vais garder secrète cette information, car je crois qu'elle n'est pas connue...
Paul Lafrance, Québec