Apprendre le français est une obligation !

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
En réaction au point de vue, «Apprendre le français gratuitement devrait être un droit pour tous les Québécois» du député Gregory Kelley paru le 12 décembre.

Souvent, je lis des lettres dans ces pages qui m’agacent, mais bon, chacun a droit à son opinion. Mais là, M. Kelley, c’est vraiment fatigant. Premièrement, apprendre le français au Québec n’est pas un droit, il s’agit d’une obligation incontournable. Deuxièmement, il y a déjà une offre de service tout à fait gratuite pour apprendre le français: les commissions scolaires (primaire, secondaire et éducation aux adultes) et les cégeps. Vous exigez un droit que vous avez déjà. Je suis anglophone et il y a près de 60 ans mes parents ont choisi de m’envoyer à l’école en français (sans l’incitatif ou le coercitif, c’est selon, de la Loi 101). Ainsi, j’ai appris le français. If I can do it anyone can, Gregory!

Brent Tweddell
Lévis