Applebaum libéré sous conditions

Reconnu coupable de huit chefs d'accusations de fraude, d'abus de confiance et de complot, l'ex-maire de Montréal par intérim Michael Applebaum a été libéré après seulement deux mois de prison.
Selon la Commission des libérations conditionnelles, le risque de récidive est estimé faible, voire nul pour l'ex-maire. OK. Cependant, qu'en est-il du pouvoir de dissuasion de cette peine ridiculement faible étant donné les montants en cause? 
Je crois qu'il y aurait plusieurs candidats qui seraient prêts pour de telles sommes à faire deux mois de prison et même d'avantage et cela ne serait pas seulement des chômeurs! 
Je suggère d'ailleurs que l'on fasse un sondage à cet effet. Les résultats pourraient être gênants pour notre système de justice.
Jean-Louis Brown, L'Ancienne-Lorette