Le ministre fédéral de la Sécurité publique Steven Blaney devait participer à un rassemblement dans la région de Québec offrant une carabine en prix de présence. L'événement a été annulé après que La Presse eut obtenu sa confirmation.

Antiterroriste

La Loi antiterroriste vient d'être adoptée pour la sécurité, mais sans amendement pour garantir les droits fondamentaux des Canadiens (1).
Le peuple applaudit; les sondages le disent, quatre personnes sur cinq appuient cette loi et 36 % la voudraient plus sévère (2).  Tout cela jusqu'à ce que leurs droits soient touchés directement, car ils sont les premiers à s'indigner pour qu'on applique la Loi sur la protection de la vie privée puis à crier au loup quand leurs enfants sont fouillés à nu et voilà que cette loi, qui les éblouit comme une panacée à ce mal terroriste, leur fait oublier que la Loi sur les mesures de guerre a déjà été appliquée au Québec, au détriment des droits des gens, mais «tant que ce n'est pas moi qui suis touché, c'est correct...» jusqu'au jour où un policier frappe à la porte pour une perquisition et, tout à coup, la conscience se réveille.  Plusieurs animaux se rendent ainsi à l'abattoir jusqu'à ce qu'ils sentent leur mort imminente... 
Sommes-nous si bêtes que nous ne puissions plus voir ce qui se pointe à l'horizon quand c'est plus loin que le bout de notre nez!  Équipe autonomiste prône la «responsabilisation» et la «réforme véritable» de l'instruction publique... au plus vite!  L'instruction génère des esprits éclairés... ce à quoi les terroristes s'opposent.
 
Guy Boivin, Équipe autonomiste