Anglicisation

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les commentaires de tout le monde sur «l’affaire Adidas» et l’anglicisation à Montréal. Évidemment, la situation est différente à Québec, sauf que...

À la page 29 du journal Le Soleil du 27 novembre, on lisait une belle publicité de l’Université Laval pour son «Executive MBA de FSA ULaval». Je comprends le clin d’œil de l’Université pour son MBA des affaires et la préparation de l’élite vers un MBA bilingue. Après, on s’étonnera de la mentalité du gérant d’Adidas : c’est nous qui les préparons ou acceptons qu’on les prépare.

Georges Smith, Québec