Des patates douces oranges - riches en vitamine A - ont été introduites en Ouganda et au Mozambique, faisant chuter les carences. Il ne suffit pas de nourrir la planète, il faut produire de bons aliments.

Aide à la nutrition

La recherche a démontré que la mauvaise alimentation peut affecter le PIB d'un pays de 6 à 8 % annuellement. Bien se nourrir est non seulement agréable, mais également rentable en évitant des frais de santé et en améliorant l'éducation des enfants. De grands économistes considèrent la saine nutrition comme ce qu'un pays veut offrir de mieux à ses citoyens.
Malheureusement, près de 500 millions d'enfants dans le monde n'obtiennent pas tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin. Le Canada a compris cela. Présentement, il est le seul principal bailleur de fonds des programmes de vitamine A, responsable de 75 % de l'approvisionnement mondial. Il a sauvé la vie à plus de trois millions d'enfants. Il faut qu'il continue de financer ces programmes.
Laurent Marcoux, Saint-Lambert-de-Lauzon