Aéroport cherche clients

En réponse aux députés péquistes de l’Est-du-Québec, le problème n’est pas l’aéroport, presque chaque village a accès à un petit aéroport régional, parfois en terre battue, mais ils y ont accès. Et ces aéroports ont des avions-taxis.

Le problème est au niveau du volume de la clientèle. Gaspé n’a pas assez de population pour un vol quotidien, même avec un avion à huit passagers. La solution est l’avion-taxi qui rabattrait cette clientèle sur Québec.

Un système d’avion-taxi basé sur le modèle des coopératives de taxi (auto) permettrait aux passagers de rejoindre Québec à leur convenance pour prendre leur vol régulier. Ce système ne coûterait pas plus cher que les vols d’Air Canada et toutes les régions à l’est de Trois-Rivières, incluant le centre du Québec et le Saguenay Lac-Saint-Jean, pourraient en profiter.

Ne restera plus qu’à réduire les frais aéroportuaires de l’Aéroport Jean-Lesage pour éviter que cela coûte moins cher d’aller atterrir à Dorval.

Éric Barnabé, Québec