Action collective

Pourquoi dans le cas des victimes des membres du clergé, une action collective a-t-elle pu être intentée et que dans l’affaire Rozon, concernant les abus sexuels faits aux femmes, c’est différent ?

L’être humain ne peut oublier le mal qui lui a été fait, dans de telles circonstances.

La Justice doit s’appliquer, car ici il y a deux poids, deux mesures.

Andrée Pilon
Québec