Accros de l'olympisme

Accros de l'olympisme
C'est à petites doses que des pushers locaux, nationaux et internationaux essaient de nous amener dans l'état second des macros vapes psychotoxiques de l'extravaganza olympique qui fait tripper l'impétueux bourgmestre de la Capitale. Le tandem Labeaume-Couillard aurait-il encore recours à un bâillon comme celui de la loi 204 pour nous enfoncer dans la gorge le gros sachet des Olympiques 2026? «Je me souviens», notre devise nationale, nous impose de nous souvenir de l'éléphant rose du Stade Drapeau et de l'éléphant blanc du Club Vidéotron, ces grosses torches d'endettements titanesques. En mode olympique, Québec nous plongera définitivement dans les dédales que veut camoufler cette nouvelle «échelle humaine» dont parle l'auteur de l'inhumaine austérité et de la permanence de nos endettements et dépendances, ce qui ne dérange surtout pas les mages millionnaires qui n'en ont que pour l'or, la myrrhe et l'encens de leurs glorioles.
Gerry Pagé, Québec
***
Un référendum, svp
Monsieur Labeaume, depuis que la possibilité de tenir des jeux olympiques d'hiver à Québec a refait surface, on entend des opinions favorables aussi bien que des opinions défavorables, sans parler des indécis. Devant ce constat, pourquoi ne pas tenir un référendum sur la question et ainsi, respecter la volonté populaire des «payeurs de taxes» dont vous vous faites si souvent le défendeur? Ce serait là une très belle occasion pour vous de faire preuve du respect de la démocratie qui fait si cruellement défaut à trop d'élus par les temps qui courent.
Robert Leclerc, Québec