Accepter la divergence

En réaction au texte de Jean-François Cliche «Auto contre vélo, round 438» paru le 15 juillet
Bonjour Monsieur Cliche,
J'ai lu toute la correspondance des deux derniers jours sur le sujet «cyclistes c. automobilistes» dans la chronique Opinion des lecteurs et c'est à votre réponse que je me rallie entièrement.
Depuis quand sommes-nous obligés «d'acheter» l'opinion de quelqu'un d'autre? Ne sommes-nous pas assez matures pour être capables de lire ou d'écouter une opinion différente de la nôtre sans nous sentir menacés dans notre jugement? Poser la question, c'est y répondre, et je n'ai que des félicitations à vous faire. Le Soleil est et reste ma meilleure source d'information sans que ma capacité de jugement en soit affectée.
Bonne journée à vous!
Denise Gauthier, fidèle abonnée depuis des lunes