Abolir le Publisac

Avec des tonnes de circulaires qui se ramassent dans nos dépotoirs, après s'être accumulés aux entrées des immeubles d'habitation, au pied des blocs de boîtes postales, il est plus que temps d'interdire la distribution de ces sacs par le porte-à-porte. La grande majorité des gens n'utilisent plus les circulaires pour consulter les spéciaux des magasins, cela se fait sur Internet. Bon nombre de magasins les offrent à l'entrée.
Pour les inconditionnels et les nostalgiques, que ces enveloppes de publicité soient accrochées aux blocs de boîtes postales, comme cela se fait dans les milieux ruraux. Car la récupération de ces tonnes de papier est en partie refilée aux contribuables dont je suis, et cela vient anéantir les efforts personnels investis dans la réduction de mon empreinte écologique en plus de le faire à mes frais. Que soient appliquées à l'égard du Publisac les mêmes mesures que celles qui ont été appliquées aux sacs de plastique.
Francine Lalande, Québec