La Grande Allée, le 23 juin

À un parapluie près des Plaines!

Soirée incertaine en raison de la météo, qu'importe, la Saint-Jean, ça se fête. Ma femme et moi décidons de parcourir une partie de l'excellente proposition Le Nocturne du Solstice. Stationnons notre auto rue du Parc et commençons notre tournée par le Musée national des beaux-arts avec un set carré du groupe La Maréchaussée, un groupe très talentueux et sympathique. Un premier pas de soirée à la hauteur de nos attentes malgré les nuages gris s'accumulant à l'extérieur.
Marche ensuite sous forte pluie vers la Grande Allée, pas très loin, mais tout de même distance respectable pour ceux qui approchent la fin soixantaine... Notre prochaine étape, l'Observatoire de la Capitale, un rendez-vous digne de notre ville où nous étions nombreux et enthousiastes devant nos superbes paysages. En sortant, nous sommes rejoints par notre fils et son amie et on se dirige vers notre prochain objectif, le spectacle sur les Plaines, enfin! Repassons pour une troisième fois une barrière de sécurité, l'ultime, celle qui nous donne droit à la grande rencontre.
Oups! Pas de spectacle pour vous quatre! Les coupables? Deux mini-parapluies mouillés au fond de notre sac à dos. Avions oublié que la loi c'est la loi, peu importe s'il ne pleut pas et que nous affirmons n'avoir aucune intention de nous en servir: on ne va pas plus loin! (Même les gardiens de sécurité, tous très polis devant nos têtes blanches, se disent désolés...)
On retourne, déçus, sur la Grande Allée où un bar nous accepte avec nos parapluies, on se reprendra peut-être l'an prochain, s'il fait beau... Reprenons notre marche vers la rue du Parc, il ne pleut pas.
Yvon Claveau, Québec