Carrefour des lecteurs

À la mémoire de Pierre Potvin

À une époque où la présence d'une École des sciences infirmières ne faisait pas l'unanimité à l'Université Laval, j'ai eu le privilège de travailler avec Pierre Potvin à plusieurs titres. D'abord au sein de diverses instances consacrées à la création d'un complexe des sciences de la santé, une entreprise visionnaire et prématurée dans les années 70, dont on commence à peine à reconnaître le discours. Par la suite alors qu'il était doyen de la Faculté de médecine et que j'étais directrice de l'École des sciences infirmières en voie de devenir faculté et, également comme membre du Bureau de direction de l'École pour plusieurs mandats. Ainsi nous avons été fréquemment en mesure de bénéficier de son appui et de ses sages conseils.
Pierre Potvin nous a toujours traitées comme des partenaires à part entière, avec respect sans condescendance, ni aucune remarque sexiste.
J'ai la certitude que la Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval n'aurait probablement pas acquis la notoriété qu'elle connaît maintenant sans la contribution discrète de ce grand universitaire dont je déplore la perte. Je me devais de lui rendre cet hommage, hélas posthume.
Olive Goulet
Professeure émérite
Faculté des sciences infirmières
Université Laval