Une maquette fournie par la Ville de Québec montrant à quoi ressembleraient les rues après l'implantation du service rapide par bus.

À bien songer au bus rapide...

Le projet demandera dans sa phase de faisabilité, on en a jamais vu la préfaisabilité, un autre 12,5 millions $. On se rappellera qu'il y a peu, un montant de 8 millions $ avait déjà été consacré à un projet de portée similaire, cette fois pour le tramway. Le nouveau projet de SRB ne présente pas un parcours plus étendu, mais les mêmes solutions chaotiques pour les transhumances matinales et vespérales sur les ponts et un délai de 8 à 10 ans pour voir enfin le nouveau-né!
Nous en sommes rendus à la troisième mouture d'études et de consultations diverses! Rappelons aux lecteurs qu'un montant de 250 000 $ avait déjà été englouti dans une étude des ceintures ferroviaires, étude dont nous n'avons plus jamais entendu parler.
Quand va-t-on enfin commencer par le début en faisant vaste étude socioéconomique pour définir la demande de la population, mais aussi les priorités nécessaires à ces deux villes didymes que sont Québec et Lévis?
Au lieu de se lancer dans des projets mal ficelés et caducs dès le départ, il est peut-être temps que le gouvernement pense aux régions qu'ils délaissent volontairement au profit d'un clientélisme axé sur Montréal et Québec.
Jacques Vandersleyen, Lévis