Bravo Juliette!

En réaction au Point de vue «Ensemble, faisons la différence» de Juliette Mulcair, paru le 16 avril

Juliette a dix ans. Dans Le Soleil du 16 avril, elle nous partage son inquiétude: «Je vous écris parce que j’ai peur qu’un jour l’être humain ne puisse plus exister, qu’il devienne une espèce en voie d’extinction... Les grands ont le pouvoir d’agir, mais ça concerne aussi les enfants». À ton âge, d’avoir ainsi exprimé ton inquiétude, c’est inspirant. Merci aux adultes qui t’aident à développer ta conscience sociale, ta conscience écologique aussi. Ce sont les jeunes qui vont sauver la planète parce que, comme toi Juliette, ils ont cette pureté d’opinion, ils ont cette volonté évidente d’agir dès maintenant par des gestes concrets. Des jeunes comme toi, Juliette, il y en a des dizaines, des centaines qui s’inquiètent et souhaitent être écoutés et appuyés dans leur volonté de changer les habitudes d’un monde insouciant des menaces climatiques.

Si j’étais ministre de l’Environnement, je ferais de toi ma «conseillère spéciale» et je tiendrais compte de ta réflexion, sachant que c’est celle d’une jeunesse inquiète et décidée à changer les habitudes de consommation. Continue, avec les amis de ta classe, de ton école, de ta province, de ton pays, continue à réclamer des changements qui sauveront notre planète. Merci Juliette, tu nous donnes de l’oxygène et le goût de t’écouter, le goût de t’appuyer, le goût d’agir avec toi pour éviter «l’extinction» de l’espèce humaine, rien de moins. Et je salue ton papi qui t’approuve certainement et va te soutenir dans tes efforts.