Au profit des femmes violentées

J’aimerais offrir toutes mes sympathies à la famille et amis de Mylène Lévesque. Perdre un enfant, c’est la pire épreuve que des parents puissent vivre. Pauvre elle qui n’a eu aucune chance face à ce malade.

Moi je déteste tous les hommes qui méprisent ou parlent en mal des femmes. Ce que je n’aime pas aussi, c’est la levée de fond pour payer les funérailles de Mylène. Oui je sais, s’il y a un surplus dans la collecte, il sera donné à une bonne œuvre. Je n’ai aucun doute que les surplus seront donnés. Mais puisque tout le Québec est sensibilisé par ce drame terrible, une collecte devrait se faire au profit d’une fondation pour les femmes violentées. Cette fondation fera alors la distribution selon les besoins criants. Donc plutôt que de collecter pour payer des funérailles à une maison funéraire, donnons à une maison qui mettra les femmes violentées à l’abri de ces misogynes.

Guy Sirois, Quebec