Armes destructrices aux mains d’irresponsables

L’Iran, ne pouvant faire autrement, a finalement admis qu’un missile lancé par erreur est à l’origine de l’écrasement du Boeing ukrainien au départ de l’aéroport de Téhéran. Il y aurait eu près de cet aéroport civil des sites mobiles de missiles et le trafic aérien continuait sans aucune mise en garde aux compagnies aériennes.

Le président iranien s’excuse, sans remords apparents, et assure que les responsables seront traduits en justice. Ils seront les boucs émissaires de dirigeants peu scrupuleux de la vie d’autrui. On passera ainsi rapidement à autre chose. Pas très rassurant pour le monde, ce pays voulant détenir l’arme ultime, la bombe nucléaire.

Richard Gagné, Sainte-Pétronille